vendredi, 24 janvier 2014

De mon voyage en Chine avec la Fondation Charles De Gaulle

Me voilà donc dans l'avion... J'arriverai en fin de journée en Chine, à Pékin puis à Shanghai pour un séjour qui durera du 24 au 30 janvier 2014, à l’invitation de la Fondation Charles De Gaulle. Alors, qu’est-ce que la Fondation Charles de Gaulle ? Pourquoi et comment un tel voyage officiel est-il organisé ? A quoi sert-il ? …Et pourquoi moi ? Voici quelques explications.

fondation charles de gaulle,reconnaissance chine populaire,50e anniversaire reconnaissance de la chine populaireCréé en 1971, l’année suivant celle de la mort du Général, l’Institut devenu ensuite Fondation Charles De Gaulle a pour mission de maintenir une activité mémorielle autour des initiatives et œuvres du Général. Au-delà d’un rôle de gestion très concret des lieux de mémoire du Général (l’entretien de la maison natale de Charles de Gaulle dont elle est propriétaire, la Boisserie à Colombey-les-deux-Eglises, dont elle assure la gestion, le Mémorial Charles de Gaulle à Colombey), la Fondation joue un rôle important au service de l’image de la France à l’étranger. La notoriété du Général De Gaulle à l’étranger comme la portée de sa vision politique ont en effet permis de bâtir des liens diplomatiques ou amicaux qui, par delà les contingences politiques contemporaines, ont toujours fait primer l’amitié des peuples à long terme et l’intérêt supérieur des Nations, sur la convergence temporaire des régimes.

Ainsi, la mémoire du grand homme comme la geste gaullienne favorisent encore aujourd’hui le maintien ou l’approfondissement des liens que nos réseaux consulaires, plus contraints par un certain réalisme politique – quand De Gaulle ne pensait que la réalité de l’Histoire – ne peuvent mener à ce niveau d’entente. A ce titre, partout où la pensée gaullienne s’est exprimée, la Fondation Charles De Gaulle, continue au-delà d’une activité mémorielle, à faire vivre la France dans la beauté de sa mission universaliste.

Et pourquoi m’embarquer dans cette aventure ? Il apparaissait important à la Fondation d’emmener avec elle, outre des représentants des nombreux mécènes qui financent un tel déplacement – cette manifestation est permet d’associer des entreprises françaises qui souhaitent perpétuer la mémoire du Général et développer leur présence ou liens économiques avec la Chine – quelques acteurs du secteur digital dont les entreprises pourraient bâtir de nouveaux liens avec leurs homologues chinois. Ce voyage sera donc l’opportunité pour la société que je dirige d’aller à la rencontre des acteurs chinois du digital, à Beiing et Shanghai. 

…Voilà, embarquement ce jour à 6h30. J’espère que vous serez intéressés par les comptes rendus que je pourrai poster ici, sur Facebook ou Twitter (ou vous pourrez suivre ces commémorations avec les hashtags #FranceChine50 ou #FCDG ou directement sur le compte Twitter de la Fondation Charles de Gaulle). Et pour ceux qui seraient impatients d'en savoir plus, quelques infos sur le programme de ces commémorations sur le site de la Fondation Charles De Gaulle.

jeudi, 23 janvier 2014

50e anniversaire de la reconnaissance de la Chine populaire

Le 27 janvier 1964, il y a près de 50 ans, un bref communiqué était publié simultanément à Paris et à Pékin : « Le gouvernement de la République française et le gouvernement de la République populaire de Chine ont décidé, d’un commun accord, d’établir des relations diplomatiques. Ils sont convenus à cet effet de désigner des ambassadeurs dans un délai de trois mois. »

Il faudra plus de 8 ans avant qu’un autre pays occidental ne reconnaisse le régime de Mao.

4 jours après cette annonce décisive, lors de sa conférence de presse du 31 janvier 1964, le Général De Gaulle répondra « à la question qu’on ne lui avait pas posé : la Chine » et commentera longuement sa décision avec le verbe fort qui était le sien. Je ne saurais trop du reste vous inviter à voir les extraits disponibles de cette conférence de presse sur le site de l’INA (cf ci-après). Elle permet de mieux mesurer la dimension d’un homme, la puissance de son discours, la portée de sa vision…

A écouter ce discours, on comprend mieux le caractère exceptionnel de cette décision et pourquoi, dans un monde alors divisé en deux blocs inconciliables et marqué par l’aggravation des tensions militaires en Asie du Sud-Est, a pu faire renaître l’amitié franco-chinoise, par delà les tensions politiques.

C’est pour marquer cette renaissance, que j’aurai l’honneur et la chance, du 24 au 30 janvier, de me rendre en Chine, à l’invitation de la Fondation Charles De Gaulle en compagnie de 230 personnalités (chefs d’entreprises, parlementaires, anciens ministres…) pour commémorer cette initiative fondatrice.

A quoi ça sert ? Qu’est-ce que la Fondation Charles De Gaulle ? Pourquoi et comment s’organise un tel voyage officiel ? Pourquoi moi ? Je reviendrai vers vous demain avec une petite note explicative. 

D’ici là, qu’il me soit permis ici de remercier pour cette invitation les initiateurs de ces commémorations, le Président de la Fondation Charles De Gaulle, l’ancien ministre M. Jacques Godfrain, le Secrétaire général, M. Marc Fosseux et ainsi que l’équipe de la Fondation pour son travail remarquable et ses compétences reconnues.

mardi, 10 décembre 2013

Un dernier tango...

18:49 Publié dans Pierre Vallet | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

jeudi, 02 août 2012

Handisport : pour un prime time !

Nous sommes plusieurs à avoir partagé l'initiative visant à obtenir une exposition télévisuelle digne de ce nom pour les Jeux Paralympiques et nos athlètes handisport.

club des supporters handisport,Malakoff Médéric,Fédération Française Handisport

Nous ont ainsi rejoint :

Jacques Froissant
Fadhila Brahimi
Antoine Dubuquoy
Grégory Pouy
Hervé Bourdon
Hervé Resse
PPC
FrenchBean
Charles Liebert
Eric Ingargiola

Vous aussi, vous aimeriez voir la totalité des Jeux de Londres ? REJOIGNEZ-LES ! 

Masquez la moitié de votre visage et changez vos photos de profils sur les réseaux sociaux ...ou partagez simplement cette image !

Les Jeux Paralympiques et nos athlètes handisport méritent aussi une exposition médiatique.

Plus de 36 000 personnes ont relayé le dernier appel du Club des Supporters Handisport pour faire changer le regard sur le handicap. Combien serez-vous à partager cette nouvelle initiative ?

vendredi, 27 juillet 2012

Une moitié de Jeux de Londres ?

Photo du 55581404-07- à 15.26.jpgJ'aimerais beaucoup regarder toutes les épreuves sportives des Jeux de Londres, pouvoir encourager tous nos athlètes. Pourtant, je n'en regarderai pas la moitié. Et quand je dis cela, je ne parle pas de mon assiduité devant le petit écran. Non. Je parle des Jeux Paralympiques, qui, du 29 août au 9 septembre 2012, ne bénéficieront d'aucune couverture télévisuelle digne de ce nom.

Alors, même si vous souhaitiez regarder 100% des Jeux de Londres, ce ne sera pas possible. Les Jeux Paralympiques, c'est aucune retransmission d’épreuves en direct ! Pour soutenir nos athlètes Handisport, il faudra attendre la 3e partie de soirée avec un 52 minutes, un seul. C'est mieux qu'à Pékin, certes – il n’y avait pratiquement rien - mais ce n'est pas suffisant ! 

Le Club des Supporters Handisport s'est donc mobilisé. Pour changer le regard sur le Handicap (et à voir certains titres ou commentaires, cela ne paraît pas inutile), il a lancé un appel pour une plus grande exposition médiatique des athlètes handisport. Cet appel a suscité 32000 partages sur Facebook et plus de 115000 personnes se sont mobilisées...

France Télévision a réagit officiellement par la voix de Daniel Bilalian, Directeur des sports du Groupe, qui répondait au quotidien l'Equipe (édition du 21 juillet 2012 dernier) : "Par rapport aux Jeux Paralympiques de Pékin, on améliore notre dispositif avec un résumé quotidien sur France 3 vers minuit, et la retransmission des compétitions sur notre site internet. Sans oublier que les cérémonies d'ouverture et de clôture seront visibles en direct sur France Ô." Et pour Daniel Bilalian, dans les conditions actuelles, il est difficile de faire plus. "Le fait que ces Jeux aient lieu plusieurs semaines après les JO pour valides complique la tâche", déplore-t-il. Il nous faut renvoyer des équipes sur place, ce qui coûte extrêmement cher". Dont acte. Mais en résumé : circulez, y'a rien à voir.

Une pratique française ? Channel 4 propose un site dédié (http://paralympics.channel4.com/), des directs quotidiens et semble bien partie pour mettre les moyens - je vous invite à découvrir ce spot TV enthousiasmant qu'elle diffuse (cf. ci-dessous)... On pourra dès lors regretter que France Télévision se refuse à donner ne serait-ce qu'une heure de grande écoute à ces sportifs. Vous avez dit service (public) minimum ? On se croirait dans un autre temps... Des handicapés à la TV, celle du salon, en prime time ? Non mais vous plaisantez !? Vous croyez vraiment que ça va intéresser les gens ? Les gens, ça les gêne de regarder des handicapés. Ca les mets mal à l'aise, ça fait pitié...

c4 meet the superhumans from envy post on Vimeo.

Je crois que France Télévision fait hélas fausse route. Des films comme "Intouchables" ont montré que le public, le très grand public, est capable de porter un regard différent sur le handicap. Il ne s'agit pas de demander la charité ou l'impossible. Bien sûr, un direct quotidien, ce sont des moyens, cela se programme longtemps à l'avance, ça coûte cher (et alors, si c'est regardé ?) et je crois qu'il faut avancer avec des propositions réalistes. Ainsi, puisqu'un 52 minutes doit être réalisé, pourquoi ne pas le diffuser en prime time ? Un prime time, une soirée, pour donner un peu de visibilité à ces athlètes qui 4 années durant, 4 années de préparation solitaire, bénéficient de si peu d'attention, est-ce irréaliste ?

J'ai travaillé 5 ans avec des aveugles et mal-voyants. Ce dont il souffrent le plus dans notre société, au-delà de leur handicap, c'est de notre incapacité à tolérer non pas leur différence mais la simple vision de leur différence. Cachez ce handicap que je ne saurais voir. Les handicapés, on les aime bien, mais ça ne vous gêne pas, vous quand il y en a un devant vous ? Vous n'êtes pas mal à l'aise ? Alors mobilisons-nous. Rejoignez le Club des Supporters Handisport, partagez la vidéo de Channel 4, changez votre avatar sur Facebook, Twitter... Masquez-vous la moitié du visage parce que vous non plus vous ne regarderez pas 50% des Jeux.

Il faut que cette indifférence cesse. Il faut que le regard sur le handicap change. Il faut que France Télévision nous aide. Il n'est évidemment pas trop tard.

mercredi, 25 juillet 2012

Avec le Club des Supporters Handisport !

La vie d'un consultant est riche de rencontres. J'accompagne ainsi le groupe Malakoff Médéric qui, dans la continuité d'un partenariat de longue date (4 ans) avec la Fédération Française Handisport, a lancé il y a quelques semaines un "Club des Supporters Handisport" (à découvrir ici : http://www.facebook.com/clubdessupportershandisport/). Objectif : changer le regard sur le handicap en donnant plus de visibilité dans les médias à la performance de ces athlètes.

J'ai souhaité y adhérer plus personnellement et ouvrir les colonnes de ce blog pour qu'ils puissent découvrir cette initiative et s'y associer. L'opportunité pour moi d'une rencontre avec Adib El Sarakby à Saumur, dans le cadre prestigieux de l'Ecole Nationale d'Equitation. Ce jeune cavalier - qui découvrait ce jour sa nouvelle monture - portera peut-être les espoirs de la France lors des prochains Jeux Paralympiques de Londres.

Je vous laisse découvrir la vidéo de cette rencontre que je vous invite à partager et diffuser largement.

Nous approchons maintenant des 50 000 membres et nous comptons sur vous... REJOIGNEZ-NOUS !

Et découvrez toutes les vidéos de ces rencontres "Athlète Handisport - Blogueurs" sur la Playlist Youtube... 

jeudi, 07 juillet 2011

Quelques grammes de finesse...

C'était une époque différente où les poètes chantaient, où ils faisaient salle comble... Le temps du music-hall. Mes jeunes années, Douce France, Que reste-t-il de nos amours ou dans un registre plus souriant Boum ou La porte du garage, romances immortelles portées par un "zazou", un fou chantant. Parmi elles, j'ai une affection particulière pour Le jardin extraordinaire, dont la poésie est un antidote souverain contre la morosité et réenchante le quotidien...


CHARLES TRENET - LE JARDIN ...

mercredi, 02 décembre 2009

Vos questions à Jean-Louis Borloo...

A partir du 7 décembre prochain se tiendra à Copenhague le Sommet de l’ONU sur le climat. Confrontés au péril climatique, les dirigeants du monde entier devront parvenir à surmonter leurs divergences d’intérêts de court terme pour se rassembler autour d’un projet politique mondial fondé sur un constat scientifique objectif et ainsi donner une suite au protocole de Kyoto qui soit à la hauteur des enjeux que nous allons devoir tous ensemble affronter dans les décennies à venir. Le résultat de cette conférence dessinera l’avenir climatique de l’humanité. Or comme le rappelait il y a un an le secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-Moon, « nous sommes au bord d’une catastrophe si nous n’agissons pas ».

De son côté, Jean-Louis Borloo pose les enjeux...

A quelques jours du sommet de Copenhague, Paris14.info, représenté par votre humble serviteur et long time blogger, est convié à une rencontre avec Jean-Louis Borloo pour un échange d'une petite heure. Si vous avez des questions, laissez-les en commentaire de cette note, nous serons ravi (d'essayer) de les poser...

Pierre

Plus d'info :
+ Pour donner un coup de pouce au Sommet, c'est ici.

lundi, 02 février 2009

Web 2.0...

Il va falloir s'y faire...

 

Web 2.0 Write

 

Et si vous n'y comprenez rien, heureusement, il y a Straterial.

lundi, 22 décembre 2008

"6 milliards d'autres", bientôt au Grand Palais

Rencontre avec Yann Arthus-Bertrand dans les locaux de GoodPlanet.org à l'initiative de Natacha. Objet : nous présenter l'opération "6 milliards d'autres". L'idée ? En 2004, en panne d'hélico au Mali, Yann Arthus-Bertrand attend qu'on lui apporte assistance technique. 24h avec des habitants, là-bas, au coeur du désert, à l'autre bout du monde. Des échanges, du partage, de la nourriture (une chèvre, richesse ultime, y laissera sa peau), on finit par tout connaître l'un de l'autre après s'être posé les questions essentielles... Et ce regret qu'il traînera derrière lui quelques mois. Oui, la Terre vue du Ciel est un formidable projet. Mais il lui manque la parole de ces milliers d'être humains photographiés.

Il lance alors le projet "6 milliards d'autres". Pendant près de 4 ans, Sybille d'Orgeval, Baptiste Rouget-Luchaire et Nicolas vont sillonner la planète et interviewer des habitants au hasard de leurs rencontres. 60 pays, 6 réalisateurs, 40 questions - toujours les mêmes - et des réponses du bout du monde, dans 35 langues.

Tout cela donne lieu à une première exposition qui débutera le 10 janvier au Grand Palais. Un bout d'humanité, une photographie vivante de ce début de siècle, riche de promesses, de défis, d'enjeux planétaires. Le dernier en date, le dernier tout court ?

-----------------------------
"6 milliards d'autres" au Grand Palais - à partir du 10 janvier 2009 - un projet initié par GoodPlanet.org et Yann-Arthus Bertrand avec le soutien de L'Atelier BNP Paribas et de son Directeur Général / CEO, Louis Tressard.