mercredi, 19 mars 2014

Avec Alexandre Jardin et les Zèbres : aux actes citoyens !

Je me suis engagé depuis quelques semaines avec Alexandre Jardin et toute une équipe formidable et enthousiaste (*) dans l'aventure des Zèbres. De quoi s'agit-il ? De se prendre en main, fédérer des solutions pragmatiques pour la population et de faire bouger les choses ! En fait, avec les Zèbres, nous vous proposons simplement de gouverner vous-même ! Bleu Blanc Zèbre n’est pas un think-tank mais un do-tank.

Mais qui sont ces zèbres que nous vous invitons à rejoindre ? Commençons par leur laisser la parole...

Les Zèbres sont donc avant tout des gens qui aiment FAIRE. Loin de râler, ils s’épanouissent dans l’acte citoyen. Ils sont de droite, de gauche ou de nulle part mais nos différences de pelage ne sont pas le sujet. Les Zèbres proposent des outils d’action concrète aux citoyens. Ils voient comme une chance inouïe que la France n’ait pas d’homme providentiel sous la main ! La société civile va devoir se conduire de manière adulte en mobilisant avec joie... un peuple souverain ! Ils ont la passion de FAIRE participer les citoyens à leur action. Ils ne promettent rien, ils font. Ils ne cherchent pas le pouvoir, ils cherchent le résultat. Ils ne veulent pas avoir raison individuellement, ils veulent gagner par tous pour tous. Ils n’attendent rien d’en haut, ils s’emparent de leurs responsabilités. Ils sont le redressement enthousiaste, l’action joyeuse, ils sont chacun une part de la solution. 

Alors, parce qu’on est ce qu’on fait, aux actes Citoyens ! DEVENEZ TOUS DES FAISEURS !

Quels sont les premiers projets que nous vous proposons de défendre ? il y en a toute une palette !

SANTÉ : « La mutuelle de proximité » de Véronique Debue. Elle réveille l’esprit mutualiste, les liens entre les gens et donne à tout le monde dans sa commune du Vaucluse une mutuelle-santé de grande qualité. La mutuelle pour tous !  

EMPLOI : « Force femmes », association présidée par Françoise Holder. Force Femmes accompagne et soutient les femmes de plus de 45 ans dans leurs démarches de retour à l'emploi et de création d'entreprise. Un savoir FAIRE éprouvé en direction des femmes aidées par... des femmes qui se prennent en main ! (le site www.forcefemmes.com).

EDUCATION : « Lire et FAIRE lire » le programme inter-générationnel d’Alexandre Jardin,  mis en oeuvre par La Ligue de l’Enseignement et l’Union Nationale des Associations Familiales (UNAF). 14 000 retraités interviennent dans les écoles maternelles et primaires des 100 départements et s’occupent déjà de centaines de milliers d’enfants. (le site www.lireetFAIRElire.org).

RÉINSERTION ET ALIMENTATION : le réseau des « Epiceries solidaire » (ANDES) de Guillaume Bapst nourrit chaque semaine 150 000 personnes et ramène chaque année vers l’emploi plus de cent personnes en grande difficulté sociale (le site www.epiceries-solidaires.org).

CULTURE : « Lire c’est partir » l’initiative associative de l’éditeur Vincent Safrat. Il vend chaque année 2 millions de livres - des collections de grande qualité mêlant classiques et auteurs contemporains - pour enfants à 80 centimes en dehors du marché du livre, dans nos banlieues et campagnes éloignées de la culture de l’écrit (le site www.lirecestpartir.fr).

ENTREPRISE et ECONOMIE : le programme « 100.000 entrepreneurs » de Philippe Hayat qui fédère des milliers entrepreneurs qui interviennent dans nos collèges et lycées pour que l’esprit d’entreprendre atteigne enfin nos enfants. Une vraie réussite collective qui féconde notre avenir ! (le site www.100000entrepreneurs.com).

LOGEMENT 1: agir avec l’entreprise « PILO TY’S »  de Jean-Paul Gautier et Alain Pichon  pour développer « La maison pour tous ! » à très faible coût (entre 27 000 et 55 000 euros). Impossible de sortir de la crise du logement sans mobiliser aussi les constructeurs qui raisonnent autrement ! (le site  www.habitatboissurpilotis.fr/).

LOGEMENT 2 : Développer le mieux-logement avec la Fondation I Loge You et pour l’accès à un logement décent pour tous ! Isabelle Larochette fédère les professionnels de l’immobilier et invite chacun - comme quantité de personnalités déjà mobilisées - à acheter une « brique» pour contribuer efficacement à la lutte contre le mal-logement. Qui est mieux placé que des professionnels du logement pour agir efficacement ? (le site www.ilogeyou.fr)

ENTREPRISE : « Entreprenez votre vie ! » avec Aurélien Sallé, Coordonnateur National des Auto-entrepreneurs. Ils développent à travers la France des campagnes de sensibilisation à ce statut et lanceront bientôt de la e-formation pour les auto-entrepreneurs (le site www.Auto-Entrepreneur.fr).

EXCLUSION BANCAIRE - SURENDETTEMENT : La  solution Crésus-Nickel. Les comptes Nickel de Hugues Lebret et Ryad Boulanouar peuvent être ouvert instantanément dans les PMU pour vingt euros et donnent un RIB - indispensable pour s’inscrire en agence intérim - et une carte internationale Mastercard  à débit immédiat aux 6 millions de gens qui en France ont un compte gelé ou qui... n’en ont pas, malgré les obligations légales (le site www.comptenickel.fr).

Crésus, associé aux Comptes Nickel sur leur pages des Zèbres, accompagne efficacement les personnes en situation de surendettement (le site www.federation-cresus.fr).

DÉVELOPPER L’EDUCATION CONTRE LE RACISME : agir avec la Fondation Thuram en participant concrètement à la diffusion de son outil pédagogique mis à disposition des écoles. Lilian Thuram croit que le racisme est avant tout un problème d’éducation ; il propose un outil pour agir ! (le site www.thuram.org).

LUTTER CONTRE L’ISOLEMENT,  LA PEUR DE L’AUTRE : agir avec Le Festival des Conversations de Guillaume Villemot en diffusant ses outils mis à disposition des entreprises et des particuliers pour redonner l’envie de parler à l’autre, de le connaître nous sortir de nos isolements !

ECOLOGIE-ECONOMIE CIRCULAIRE : développer l’usage du cercueil en carton recyclé ECO-CERC de Martine Saussol,  la solution écologique - et très économique - jusqu'à la mort... ! (le site www.eco-cerc.fr)

ECOLOGIE-ECONOMIE CIRCULAIRE- POUVOIR D’ACHAT : développer l’usage des couches-culottes lavables,  la solution écologique et peu onéreuse ( budget divisé par deux) de Florence Hallouin et sa société hamac.com pour réduire le volume de nos ordures (le site www.hamac-paris.fr)

POUVOIR D’ACHAT ET VIE QUOTIDIENNE FEMININE : « Mes Bonnes Copines »,  1er Réseau Collaboratif au Féminin de Florence Haxel. 32 000 femmes vivent déjà sur ce réseau en profitant de leur services réciproques ! (le site www.mesbonnescopines.com)

Maintenant, comment nous rejoindre ? Ceux qui nous rejoindront devront tous répondre à ces trois critères qui nous réjouissent :

1°) Agir, passer à l’acte et obtenir des résultats. 

2°) Avoir l’envie d’impliquer concrètement les citoyens dans son action. Nous voulons donner un grand rôle au pays. 

3°) Etre joyeux ! Les casse-couilles ne seront jamais des nôtres...

Nous nous fichons totalement du statut des Zèbres (entreprise, association, mutuelle, individu, etc.). Nous voulons réunir les entrepreneurs, les associatifs, les mutualistes et les fonctionnaires entreprenants !

Et vous, en tant qu'internautes ? Que pouvez-vous faire ? Chaque Zèbre propose aux citoyens internautes d’agir avec eux en :

  • 1 minute en faisant connaître l’initiative ou en donnant des fonds.
  • 1 heure en participant au « coeur de métier» du programme.
  • 1 jour en s’impliquant dans l’organisation du programme. 

Alors, qu'attendez-vous pour agir ? REJOIGNEZ LES ZEBRES !

les zèbres,les zèbres alexandre jardin,alexandre jardin

Plus d'info :
+ Les Zèbres, c’est aussi un compte twitter @leszebres et une page Facebook bleublanczebre.

(*) Tatiana Salomon (suprêmement zébresque !), Dominique Reynié et la Fondapol, la fondation Decitre (Guillaume Decitre), Gilles Babinet, Stephane Zibi, William Rejault, Fadhila Brahimi, Cyrille Lasteyrie (Vinvin), Etienne Parizot, Benoît Raphaël, Rubin Sfadj, Peter Gabor, Nicolas Voisin, Valentine Ferreol...
...Sous l'impulsion sympathique de Natacha et Sacha Quester-Séméon qui pilotent la réalisation !

 

vendredi, 13 juin 2008

Tours à Paris : pour un référendum

c2525a4d1e38fff1683510130bc88c3a.jpgLes Verts le réclament, le Nouveau Centre Paris 14e aussi !

La réflexion sur la nécessité de construire des tours à Paris doit faire l'objet d'un débat plus large associant tous les Parisiniennes et Parisiens. Dans ce cadre, la solution du Référendum, proposée par les Verts, est une excellente idée et le Nouveau Centre Paris 14 y souscrit pleinement ...sans doute pour dans un espoir inverse puisque nous sommes favorables au geste architectural et que nous espérons que le feu vert donné à la Tour Signal de Jean Nouvel aura permis d'ouvrir les esprits sur le sujet.

Nous proposions du reste dans notre programme municipal la création d'une tour mixte ateliers d'artistes / bureau / équipements de proximité jouxtant la Chaufferie de l'Hôpital Broussais dans le cadre de la reconversion d'un site important pour un quartier en mal de projets architecturaux forts et identifiants.

A cette occasion, nous proposons aux habitués de Facebook de rejoindre le groupe "Tours à Paris : pour un référendum" lancé à notre initiative.

mercredi, 20 février 2008

Notre programme pour le 14e arrondissement

Nous vous proposons de découvrir le programme du Nouveau Centre Paris 14 en libre téléchargement (format .pdf).

Si vous souhaitez commenter nos propositions, les enrichir de vos réflexions, nous vous invitons à les consulter par entrée thématique (colonne ci-contre) afin d’offrir à nos (é)lecteurs une revue pratique de vos suggestions ou critiques.

Par ailleurs, si vous désirez débattre plus avant de ces propositions avec l’un des membres de notre liste, nous sommes naturellement à votre disposition.

mardi, 19 février 2008

Municipales 2008 - Propositions: Logement

2. Publication des attributions de logements sociaux de manière anonyme afin d’assurer un contrôle public et la transparence (revenus, surface du logement, distance au travail).

Assurer une complète transparence sur l’attribution des logements sociaux de la Ville et mettre fin aux soupçons d’opacité sur leur attribution. La Mairie publiera chaque mois des statistiques détaillées dans le respect de la vie privée.

3. Développement de la Garantie des Risques Locatifs pour les propriétaires de logements privés pour assurer les impayés de loyer par les locataires.

Cette garantie permettra que des locataires à revenu trop important pour être logés dans le social mais trop faibles pour le locatif privé puissent se loger dans le locatif privé tout en donnant une garantie contre les impayés aux propriétaires. Cette mesure vise les locataires ne gagnant pas 3 fois le montant du loyer demandé.

 

4. Création d’une bourse d’échange du logement social prenant en compte proximité du lieu de travail (Donner des chiffres)

Cette mesure doit permettre de diminuer les trajets domicile – travail pour les locataires du logement social. Beaucoup de locataires du logement social restent dans le logement de nombreuses années même si leur lieu de travail a changé.

5. Possibilité pour les locataires du parc social d’acheter leur logement.

Certains locataires du logement social restent de nombreuses années dans leur logement et il nous semble bien qu’ils puissent se porter acquéreurs de leur logement après un certain nombre d’années. Cette mesure sera aussi une source de revenus permettant de financer de nouveaux logements sociaux.

 

6. Conventionnement progressif des 48 000 logements à loyer libre de la RIVP et création de PLI/PLUS.

Les 48000 logements à loyer libre de la RIVP entrainent un climat de suspicion quant à leur attribution. Cette situation est d’autant plus anomarle au vu des longues listes d’attentes pour le logement social. Il semble être une mesure juste que de conventionner ces logements en PLI ou PLUS afin d’offir un plus grand nombre de logements sociaux aux parisiens.

 

7. Pour favoriser une meilleure rotation des logements sociaux, création d’un bail révisable et reconductible de 3 ans dans le cadre d’un logement social et soumis à la Loi n°89-462 du 6 juillet 1989 tendant à améliorer les rapports locatifs.

L’usage d’un logement social doit être conditionné aux revenus du foyer qui le loue. Cette mesure permettra une meilleure rotation du logement social.

8. Aide à l’accès au logement locatif privé pour lutter contre les effets de seuil.

Généralisation de l’Aide au Logement (APL) pour tous les logements afin d’aider à se loger ceux qui gagnent « trop » pour le logement social mais sont trop justes pour le locatif privé (en rapport avec la mesure §3).

9. Contrôle des travaux de rénovation effectués par les bailleurs sociaux, dans le logement social, en partenariat avec les associations de locataires.

Assurer un meilleur entretien du parc de logements sociaux et lutter contre l’insalubrité.

lundi, 10 décembre 2007

Une interview à La Page

Candidat aux élections municipales sous les couleurs du Nouveau Centre dans le XIVe arrondissement, j'ai donné ce matin une interview au journal La Page, bien connu des habitants de notre arrondissement. L'occasion d'exposer le projet que je porterai avec ma liste en mars 2008...

2h30 d'entretien (résumés en 3500 à 4000 signes - Monique et Dominique, bon courage !) à découvrir dès la mi-janvier dans la prochaine édition de La Page, votre journal de quartier disponible sur les marchés et toutes les bonnes librairies du XIVe...

mercredi, 05 décembre 2007

Bertrand Delanoë supprime des logements sociaux...

...En dehors de Paris. La vidéo du Maire de La Garenne-Colombes expliquant tout...

Mesure de bon sens ? De l'urgence d'une réflexion sur le Grand Paris...

jeudi, 11 octobre 2007

Logement social : toujours moins

Bertrand Delanoë sera ce soir dans le XIVe arrondissement. Il viendra nous parler du Paris Solidaire.

S'il y a un volet sur lequel l'échec du Maire de Paris en la matière est patent, c'est bien celui du logement social. Les chiffres avancés par le Maire de Paris sont connus. Ils ont du reste été à nouveau évoqués lors de notre dernier CICA (Comité d'Initiative et de Consultation d'Arrondissement). La Mairie de Paris revendique le financement annuel de 4500 logements sociaux supplémentaires en moyenne.

Par "financement", il vous faudra comprendre que - rareté du foncier constructible dans Paris intra-muros oblige - le Maire de Paris a fait acheter par la Ville de nombreux logements dans l'ouest parisien. La volonté affichée ? Rééquilibrer le logement social à Paris. Las, l'enfer est pavé de bonnes intentions.

Tout d'abord parce que l'ouest parisien, c'est là que foncier est le plus cher. A budget constant, le Maire de Paris a donc pu acheter moins qu'ailleurs et produire moins de logement social. Il n'a pas utilisé au mieux la puissance financière de la Ville.

Ensuite parce qu'en se portant acquéreur à peu près partout où un immeuble se vendait, la Ville a participé pleinement de la raréfaction de l'offre et donc à l'envolée des prix du marché parisien de l'immobilier, hausse des prix qui génère naturellement son lot de nouveaux demandeurs de logements sociaux. Aujourd'hui, plus personne n'arrive à se loger dans Paris...

...Enfin parce que les logements achetés dans l'ouest parisien sont souvent des logements occupés. Et que feriez-vous si l'on vous donnait un logement social dans un beau quartier ? Vous y resteriez le plus longtemps possible. De ce fait, le taux de rotation dans le logement social à Paris s'est effondré, perdant 0.5 point par an depuis le début de la mandature pour arriver à son plus bas niveau : 3%. Quand on sait que 0.5 point équivalent à 750 logements, on réalise que la politique de Bertrand Delanoë, qui n'a en réalité produit que 1200 logements sociaux disponibles annuellement (moins que sous l'ère Tibéri !), est une impasse dont ont on mesure aisément l'inefficacité puisque le nombre de demandeurs de logements sociaux est passé de 2001 à 2007 de 100 000 à 110 000.

Alors Paris Solidaire ? Je vous laisse juge...